La CSF se bat pour l'amélioration des conditions de vie des locataires. Pour cela, elle revendique :
  • le lancement d'un programme de construction massive de logements sociaux, avec un budget garanti et conforme aux besoins et un renforcement des obligations de la loi SRU
  • l'instauration d'un quota de 30 % de logement sociaux dans tout programme neuf
  • l'adaptation des logements aux besoins des familles en fonction de la société actuelle, notamment en développant les offres de Prêt Locatif Aidé d'Intégration (PLAI)
  • le développement de l'offre des logements en fonction des besoins des locataires (petits ou grands logements, logements adaptés pour les personnes âgées ou les personnes handicapées) et de faciliter les changements d'habitation dans le parc social
  • l'amélioration de la qualité de services rendus aux locataires, notamment en réfléchissant à un moyen de mettre en place un "référent qualité" qui assurerait le suivi des prestations extérieures et pourrait intervenir en cas de dysfonctionnement.
La CSF se bat pour que la loi SRU soit appliquée. Illustration empruntée ici.

La CSF se bat pour que la loi SRU soit appliquée.
Illustration empruntée ici.

  Elle réclame également :
  • une vraie prise en compte de la vétusté en cours de bail et un entretien en continu des logements
  • une remise en état systématique des logements avant toute remise en location
  • l'abrogation de la Loi Boutin
  • l'abrogation du décret de 2008 sur le surloyer
  • l'arrêt de la flambée des loyers
  • le plafonnement des loyers à la première location et à la relocation
  • la revalorisation des aides au logement et du forfait-charges
  • la lutte contre les expulsions
  • l'interdiction de la vente HLM
  • le financement public de la rénovation thermique des logements
  • le renforcement de la représentation des locataires au sein des Conseils d'Administration des Sociétés d'Économie Mixtes (SEM) ayant une activité de gestion locative
  • l'institution d'un "congé représentation" pour les locataires siégeant dans les Conseils d'Administration des bailleurs
  • le développement de la concertation dans le prolongement de la loi SRU
La CSF

La CSF réclame le financement public pour la rénovation thermique des logements.
Crédit photo morguefile.

  La CSF propose de renforcer par décret le cadre réglementaire de la concertation, dans le prolongement de la loi SRU du 13 décembre 2000, afin d'établir des règles de fonctionnement plus claires et plus incitatives. Le financement de la concertation pourrait être pris en charge par les bailleurs, par le biais d'une allocation de l'ordre de 5 euros par logement, répartis équitablement entre les associations représentatives implantées sur le patrimoine de chaque bailleur.  

Navigation :